Les 10 points du marketing digital franco-allemand

Les 10 points du marketing digital franco-allemand

Voici les 10 points à retenir à la suite de la table-ronde, organisée le 25 septembre dernier:

Acquisition :
– Le coût d’acquisition d’un client allemand est supérieur de 50% par rapport au français, mais il est aussi nettement plus fidèle (quelque soit le secteur)
– Importance d’une stratégie SEO élaborée pour le marché allemand, car le SEM est cher.
– TV + mobile, un duo gagnant en Allemagne (attention cependant, Android prédomine en Allemagne)
– Le retargeting email est une technique à éviter sur le marché allemand.

Fidélisation :
– Les Allemands sont très réceptifs aux campagnes post-order (page de confirmation, suivi post-achat…)
– Mettre en place une stratégie de tests consommateurs, notamment en Allemagne.

Général :
– Avant de se lancer en Allemagne (sur le retail), il faut être prêt non seulement juridiquement (CGV, mentions légales… – ne pas hésiter à se faire accompagner par un bon avocat), mais aussi en matière de logistique. En France, on peut se permettre de se lancer avec peu de moyens et de peaufiner au fur et à mesure.
– L’importance de la régionalisation en Allemagne (i.e. avoir une stratégie adaptée par région notamment en matière de RP) et de l’adaptation des produits au marché local que ce soit en France ou en Allemagne.
– Eviter de faire une simple traduction du site, il faut l’adapter à la culture du pays.
– Travailler avec des agences locales plutôt que des agences généralistes issues du pays d’origine.