Qui achète quoi en ligne ? Les 10 plus gros e-commerçants allemands.

Qui achète quoi en ligne ? Les 10 plus gros e-commerçants allemands.

Au pays où les e-commerçants s’arrachent les jeunes clients, Amazon et Zalando ont une bonne longueur d’avance. Alors, comment les start-up peuvent-elles encore percer ?

Le succès de la vente en ligne ne se dément pas en France, encore moins en Allemagne : en 2015, les 100 plus gros e-commerçants allemands se sont partagé un marché de 24,4 Mrd EUR. Une étude du EHI Retail Institute (institut allemand d’études commerciales) confirme une hausse du commerce en ligne de 13% entre 2014 et 2015.

L’étude « Le marché de l’e-commerce en Allemagne 2016 » montre une concentration des acteurs du marché en ligne : les 3 premiers e-commerçants totalisent un CA de plus de 11 Mrd €, soit presque autant que les CA cumulés des 100 autres premiers. La tendance montre un renforcement de cette concentration sur les prochaines années, toujours selon l’EDI. Face à un marché qui semble sclérosé, tout espoir pour les petits nouveaux doit-il être écarté ?

Pas forcément : malgré la tendance, 2015 a été l’occasion de changements notables dans le secteur. De nombreux acteurs en ligne (plutôt bien établis) ont renforcé leur position, notamment Mediamarkt et Saturn, deux concurrents du même secteur médias et électronique grand public, tous deux filiales du groupe Metro : Mediamarkt est passé de la place 30 à la place 18 dans le top 100 avec un CA de 218,9 Mio €, tandis que Saturn grignotait presque 20 places en passant de 51ème à 33ème dans ce top avec un CA de 143,6 Mio €.

Certains jeunes premiers ont aussi gagné du terrain : parmi eux, une filiale du groupe Otto (acteur leader historique de la VAD), la boutique de mode en ligne Aboutyou caracole à la 70ème place de ce classement avec un CA de 70 Mio € un an et demi seulement après son lancement.

Chose étonnante pour un pays qui reste attaché à ses petites surfaces de vente (voir cet article notamment), des acteurs du secteur de la distribution alimentaire se sont également frayé un chemin dans ce top 100, avec Hellofresh et son CA de 84,5 Mio € qui lui permet de figurer à la 63ème place, au coude-à-coude avec Hawesko.de (vente de vin en ligne) qui se place à la 57ème place avec ses 91,5 Mio € de CA.

Voici le top 10 des plus gros e-commerçants allemands selon leur CA :

#10 – Apple

10_apple_de

Crédit : Apple/EHI Retail Institute

La boutique en ligne Apple, qui vend exclusivement les produits de la marque, dégage un CA de 369,6 Mio € sur le dernier exercice.

 

#9 – Alternate

9_alternate_de

Crédit : Alternate / EHI Retail Institute

Second acteur qui illustre la spécificité allemande de l’importance de l’informatique et électronique grand public sur le marché en ligne, la boutique Alternate a réalisé en 2015 un CA de 376,7 Mio €.

 

#8 – Conrad

8_conrad_de

Crédit : Conrad / EHI Retail Institute

3ème acteur du secteur électronique dans ce top 10, l’entreprise familiale Conrad occupe la 8ème place. En plus de ses 30 filiales réparties dans tout le pays, son activité en ligne lui a rapporté 433,2 Mio € en 2015.

 

#7 – Bonprix

7_bonprix_de

Crédit : Bonprix / EHI Retail Institute

Acteur classique de la VAD pour la mode et la maison, Bonprix se hisse à la 7ème place. Fondée en 1986, cette filiale du groupe Otto basée à Hambourg est présente dans toute l’Europe avec une centaine de filiales. Sa présence en ligne lui rapporte en 2015 450 Mio €.

 

#6 – Tchibo

6_tchibo_de

Crédit : Tchibo / EHI Retail Institute

Autre spécificité du marché allemand, Tchibo, à l’origine un torréfacteur, s’est diversifié pour proposer une gamme de produits de consommation très large (des vêtements aux gadgets en passant par les arts de la table, on pourrait les comparer à Vitrine Magique par exemple) et qui change toutes les deux semaines. Bien que la majeure partie de son CA provienne de ses filiales présentes sur tout le territoire allemand, sa boutique en ligne a dégagé en 2015 un CA de 484,7 Mio €.

 

#5 – Cyberport

5_cyberport_de

Crédit : Cyberport / EHI Retail Institute

Encore un acteur de l’électronique grand public dans ce top 10 : fondé en 1998, Cyberport, qui possède aussi des filiales, réalise en 2015 un CA de 491,3 Mio € en ligne, soit plus de 70% de son revenu total.

 

#4 – Notebooksbilliger.de

4_notebooksbilliger_de

Crédit : Notebooksbilliger.de / EHI Retail Institute

Et… encore un ! Fondé en 2004, Notebooksbilliger vend tout ce qui touche à l’informatique domestique. Présente uniquement en ligne, l’entreprise a généré un CA de 610 Mio € en 2015.

 

#3 – Zalando

3_zalando_de

Crédit : Zalando / EHI Retail Institute

Depuis 2008, l’acteur incontournable de la mode en ligne a fait hurler de plaisir assez de client(e)s pour réaliser en 2015 un CA d’un peu plus d’un milliard d’euros. Plus jeune entreprise de ce top 10, la marque est entrée en bourse en 2014.

 

#2 – Otto

2_otto_de

Crédit : Otto / EHI Retail Institute

Plus vieille entreprise du top 10, Otto a réalisé en 2015 2,3 Mrd € – soit plus de 2 fois plus que Zalando. Équivalent allemand de 3Suisses ou La Redoute, cet acteur historique de la VAD vend aussi bien des vêtements ou de l’électronique grand public que des meubles ou des cuisines. Ils prévoient également de proposer la location d’audiovisuel (téléviseurs) et d’électroménager (lave-linge).

 

#1 – Amazon

1_amazon_de

Crédit : Amazon / EHI Retail Institute

Est-ce vraiment une surprise ? Avec ses 7,79 Mrd € de CA en 2015, Amazon réalise plus de trois fois plus qu’Otto, à la deuxième place de ce top 10. À l’origine une plateforme de vente de livres en ligne, sa gamme de produits inclut aujourd’hui même de l’alimentaire.

Enfin, le diagramme ci-dessous montre la répartition de ce top 100. À la différence de la France, on remarquera l’omniprésence et le poids des vendeurs d’électronique grand public et la première place avec Amazon loin devant les suivants. Pour une comparaison plus fine entre la France et l’Allemagne (année 2014), on peut également se référer à cet article.

infografik_top-10-onlineshops_2015_de-2

Crédit : Statista / EHI Retail Institute

– – –

Source : article original au lien suivant, http://www.gruenderszene.de/allgemein/10-groesste-online-haendler-deutschland – traduit par Stereotexte.